Murat-sur-Vèbre

Randonnées et promenades familiales

Murat-sur-Vèbre, étape appréciée sur le chemin d'Arles de Saint-Jacques-de-Compostelle (GR 653) propose une grande variété de randos et de promenades balisées avec un hébergement adapté et tous les services nécessaires aux randonneurs comme aux promeneurs.

Et à partir du 20 juillet 2018, quatre nouvelles randonnées complétent l'offre depuis le bourg pour un public familial "Autour du puech de Montègut" et pour des randonneurs confirmés "Tourelles et Crêtes". Et depuis le hameau de Boissezon-de-Masviel "La Balade des fées", un sentier dans un espace naturel sensible et depuis Moulin-Mage, "le chemin des crêtes".

 

Randonnées dans les Monts de Lacaune et la Montagne du Haut-Languedoc

Les randonnées du 1er mai : Organisées par l'Office d'Animation Touristique et l'association des randonneurs "Les Passéjaïres", cette manifestation propose chaque année plusieurs promenades et randonnées accompagnées à la découverte du patrimoine et des paysages du pays muratais.

Nous sommes très attentifs à l'état des chemins ouverts à la randonnée et si vous constatez un incident, veuillez le renseigner auprès du site suricate : sentinelles.sportsdenature.fr 

 

Balades et randonnées sur les chemins historiques

Balade et randonnée à Canac

Canac dans la haute vallée du Dourdou est aujourd'hui un village d'une dizaine de foyers que viennent retrouver pour les week-ends et les vacances, résidents secondaires et estivants. Ce fut au XIXème siècle la paroisse la plus peuplée de la commune de Murat. Les anciens chemins sont maintenant devenus sentiers de randonnées ...
Les sentiers retrouvés permettent d'accéder aux vestiges du château Renaissance depuis le village : une promenade familiale (4 km, 2 H) qu'il faut faire à son rythme pour franchir les 100 mètres de dénivellé (Voir le guide de visite).

La randonnée du Plo de Canac

Le circuit de 12 km (4 à 5 h de marche, balisage jaune) qui démarre du village de Canac fait partie des randonnées les plus connues du Tarn.
Tracé sur les chemins qu'empruntaient quotidiennnement les "cultivateurs" du hameau vers les pacages et les champs situés sur le plateau, il propose de larges vues sur la haute vallée du Dourdou

Les vestiges du château de Canac
Construit à la fin du XVIème siècle, le château, siège d'une éphémère seigneurie du temps de Louis XIII est abandonné très rapidement par les seigneurs de Boissezon de Masviel, les Génibrouse. Il constitue un rare exemple d'une demeure Renaissance dans le Tarn. Les vestiges ont fait l'objet d'une importante opération d'étude et de sauvegarde. Le projet fut récompensé en 2009 par le prix du ministére de L'Ecologie.

Balade et randonnée à Boissezon-de-Masviel

La Balade des fées, un circuit recemment ouvert, traverse l'une des rares forêts de chêne du pays, saute le Rieu Pourquié par une passerelle et longe la grotte des fées, un habitat préhistorique.
Des tables de lecture présentent la faune et la flore des espaces naturels sensibles traversés et racontent histoire et légendes de la grotte des fées.

A voir la tour de Boissezon, vestige du château seigneurial de la communauté de Murat-Boissezon. 
 

Tours en Hautes-Terres d'Oc

Le topoguide « Tours en hautes terres d’oc » présentant le GR de pays et différentes randonnées locales est disponible. Ce sont 230 kms de sentiers balisés, entretenus et sécurisés, plus de 10 jours de randonnées qui sont proposés aux randonneurs.

La signalétique d’accès à ces sentiers est installée au cœur du bourg de Murat-sur-Vèbre et l’ouvrage disponible au Bureau d’Information Touristique (14,50 €). 
"La trace de l'Homme est toujours présente dans cette nature, des statues-menhirs au chemin de Saint-Jacques jusqu'aux carrières de granit. Des sentiers pour pénetrer dans ces vastes espaces et de goûter dans les villages à la convivialité des hommes qui y vivent.

Une application mobile "Chemins de Saint-Jacques"

Une nouvelle application mobile "Chemins de St-Jacques de Compostelle" pour vous accompagner sur le Chemin en Midi-Pyrénées
A télécharger pour la version iOS
A télécharger pour la version Androïd

Les randonnées du 1er Mai 2017

Les randonnées du 1er Mai 2017

  Une randonnée porte-bonheur

            Randonnée pluvieuse, randonnée heureuse. À Combe-la-Jousse, auprès de la jasse de Jousépet, le maire Daniel Vidal, s’il n’a pas participé à la marche, affiche pourtant sa satisfaction, lorsqu’il monte sur la table de pique-nique, façon tribun : « Rien n’aurait été possible sans l’accord, par convention, avec la famille Sabatier. Que je salue pour sa bienveillance car, chose rare, il n’a pas été demandé de contrepartie. » L’édile revint ensuite, en ce jour d’inauguration, sur les différents acteurs qui ont conduit à la restauration de ce petit patrimoine bâti. Sans oublier de mentionner pour leur appoint, les voisins de Ceren (les débroussailleurs Pons) et de Paillemalbiau (Yvan Garenq pour son portail).
Cette cabane, dont le financement pour l’essentiel incombe à la fédération de l’agneau de pays et la Fondation du patrimoine, servait d’abri, jadis, à un petit troupeau de moutons, celui de Jousépet. Venu avec son père Maurice et ses trois enfants, Serge Sabatier précise : « Jousépet, c’était mon grand-père côté maternel. Je ne l’ai pas connu, car il est mort l’année de ma naissance. Mais j’ai le sentiment aujourd’hui d’honorer sa mémoire. Et, alors que le toit commençait à s’effondrer, voir la jasse dans son état actuel réjouit toute la famille. »
Les giboulées de ce 1er mai ont sans doute refroidi nombre d’adeptes du plein air. Ils étaient cependant une quarantaine à avoir, par le chemin des Tourelles, convergé vers ce bâtiment. Parmi eux, Paul, un retraité albigeois venu avec sa conjointe Martine et un autre couple : « Défrisé ? Pas du tout : voilà trois ans que je viens, et ce temps est dans la moyenne. J’ai bien apprécié les explications de Claude, Rouanet je crois, le meunier de Narulle. Et puis le goûter… Ce far et le yaourt à la myrtille : savoureux. » Pensant que le pays était en retard avec cette vague de fraîcheur, le marcheur avait amené un bouquet de brins de muguet de son jardin. Ce qui a porté bonheur… à lui-même : il est reparti avec un ouvrage de luxe sur le Tarn, premier lot de la tombola tirée par Annie, du comité d’animation.
Annie : une bénévole qui a plus d’une clochette à son arc. Après la prise des inscriptions, elle avait fabriqué la soupe qui a réchauffé le cœur des randonneurs lors de leur pause de Narulle.

Légende photo : Solidement emmitouflé, le maire monte à la tribune devant la jasse des Sabatier.      

La journée jacquaire du 25 juillet 2016

  Dans les manuels à l’usage des pèlerins au long cours, la voie d’Arles du chemin de Compostelle est tronçonnée en une soixantaine d’étapes. Dont le trajet de Murat à la Salvetat-sur-Agoût, avec au milieu, le clocher de Villelongue comme une vigie sur le lac. L’idée, en ce jour de Saint-Jacques (25 juillet) était de faire converger dans le bon sens (depuis Murat) ou à rebours (au départ de la Salvetat) les participants.
Les 30 Salvetois et les 45 randonneurs muratais se sont rejoints à Villelongue pour une messe co-célébrée par le vicaire général du diocèse, Bruno Bories et les abbés Madaule, Record et Muccignat, tous trois bien connus dans la contrée.

A l’issue de l’apéritif proposé par le comité d’animation Nages-Laouzas, chacun put se restaurer grâce cette fois à des nourritures terrestres. Puis, pèlerins du matin et auditeurs motorisés se retrouvèrent pour emplir l’église, à l’écoute de la conférence. Olivier Cèbe conversa a cappella (sans notes) sur le tracé mais aussi, dans un champ plus large, sur l’histoire et l’esprit de ce chemin.
C’est sur cette vivante causerie que se termina cette journée jacquaire

Le circuit du Col des Saints est réouvert

 Comme prévu, le circuit de randonnée pédestre du Col des Saints a été balisé par Los Passejaires avec l’aide des services techniques municipaux. Retracé par la direction Tourisme de la communauté des Monts de Lacaune, sa signalétique a été financée par Éole-Res.

Le départ se situe toujours depuis le parking de l’église et permet de (re)visiter le dolmen de Castelsec, ce monument mégalithique découvert il y a maintenant cinquante ans.